<< Précédent  Suivant >>

LES HIRONDELLES

par
Anna Livebardon
Tiré de son livre De Toute Les Nuits
© 1987 Anna Livebardon

 


Un autre hiver allant venir
Se frôlaient, venant aux nouvelles,
Dans le ciel, prêtes à partir
Un matin clair des hirondelles.

Elles cherchaient, sans se presser,
Leur mémoire est grande et fidèle,
Comme à l'Automne l'an passé
Pour leur réunion annuelle,

Des fils tendus, pour aligner
Leurs petits corps battant de l'aile.
Hélas un homme résigné
Coupait les fils... sur une échelle!

L'une fuyait en gazouillant
L'autre essayait, quelle misère,
De tenir bon, en s'agrippant
Sur un mur de béton sans lierre.

Reviendront-elles qui le sait?
Avant de verser une larme,
Pour une aronde au cœur blessé,
Enfants, sonnez vite l'alarme.

<< Précédent  Suivant >>


Anna Livebardon Homepage