<< Précédent  Suivant >>

LA POESIE PARTOUT S'EVEILLE

par
Anna Livebardon
Tiré de son livre De Toute Les Nuits
© 1987 Anna Livebardon

 


La poésie partout s'éveille
Près d'une rime qui sommeille,
Dans une main, sur un cahier
Ou dans le creux d'un oreiller.

La poésie est sur la route,
Sous les fers d'un cheval qui broute
Dans le jardin ou le verger,
Dès que souffle le vent léger.

Voulant rester jeune éternelle
Elle se transforme en dentelle,
Elle partage les combats
Et des amoureux les ébats.

Lorsqu'elle est couchée dans un livre,
Consolant ceux qui veulent vivre
Un instant très loin de chez eux,
Elle offre des soleils radieux.

Des îles bleues, des mers immenses...
Et quelquefois les insolences
Des nuages d'or inconnus
Qu'elle a découverts, les pieds nus.

<< Précédent  Suivant >>


Anna Livebardon Homepage