<< Précédent  Suivant >>

LE DESTIN D'UN SONNET

par
Anna Livebardon
Tiré de son livre De Toute Les Nuits
© 1987 Anna Livebardon

 


Ce modeste sonnet n'était qu'un doux mélange
De souvenirs d'amour et d'un peu de regret.
Le vent emportera dès l'aube son secret,
Vers un autre avenir, après un rêve étrange.

Ainsi qu'un grain de blé, caché, dans une grange,
Il perdait tout espoir, de vie, dans un coffret,
Au fond du grand tiroir, d'un vieux meuble discret
Sans voir briller les yeux d'une femme ou d'un ange.

Etait-ce le meilleur, de tous, ou le plus beau,
Ce poème,oublié, qui, se lassant d'attendre,
Voulait s'éloigner, seul, de la nuit d'un tombeau?

Ecrire son destin, c'est le récompenser.
Cessera son chagrin, lorsqu'une plume, tendre,
Ornera de soleils, les mots de son passé.

<< Précédent  Suivant >>


Anna Livebardon Homepage