<< Précédent  Suivant >>

L'INDIFFERENT

par
Anna Livebardon
Tiré de son livre De Toute Les Nuits
© 1987 Anna Livebardon

 


Si tu n'admires pas la rose,
Qui fleurit, dans un grand jardin,
Le soir même elle sera close;
Ne supportant pas le dédain.

Elle a besoin de la caresse
D'un regard, comme un jeune chien,
Lorsqu'elle étale sa jeunesse,
Ne l'oublie pas, écoute bien,

Car chaque rose a son mystère
Et chaque femme son destin.
Elles sont nées, pour toi, sur terre.
Si tu pouvais dire un matin,
Rose fleurie, vous êtes belle.
La rose, sans aucun regret,
Se laisserait cueillir par celle
Qui veut te l'offrir, en secret.

<< Précédent  Suivant >>


Anna Livebardon Homepage