<< Précédent  Suivant >>

GRANDE VILLE TENTACULAIRE

par
Anna Livebardon
Tiré de son livre De Toute Les Nuits
© 1987 Anna Livebardon

 


Ville trop neuve et solitaire,
Grande ville tentaculaire,
N'apercevant que des maisons
Qui bornent tous tes horizons,

Des tours sans âme, sans un lierre,
Avec des murs crepis sans pierre,
Quand tu ne peux dormir le soir,
Gardes-tu encore un espoir?

Je songe à toi, dans mon village,
Lorsque le petit chat voyage
Et qu'il revient, sans un soupir
La nuit, ronronnant de plaisir,

Alors que je vois les étoiles
De mon lit et que se dévoilent,
Au clair de lune les contours
Des vieux jardins des alentours!

Je vis, loin de toi, ville immense,
C'est pourquoi quelque fois, je pense,
Que je devrais bien t'inviter,
A venir nous voir , en été!

<< Précédent  Suivant >>


Anna Livebardon Homepage