<< Précédent  Suivant >>

SON SONNET LE PLUS EROTIQUE

par
Anna Livebardon
Tiré de son livre De Toute Les Nuits
© 1987 Anna Livebardon

 


Sa Muse s'ennuyait, il avait fait, pour Elle,
Si tant de nobles vers, qu'elle en avait assez,
D'entendre réciter, sur un ton compassé,
Rondeaux et virelais, ou tendre villanelle!

Le grand poète un jour, voyant, qu'une hirondelle,
Annonçant le printemps, dans le ciel bleu, passait,
A compris que l'oiseau, fidèle à son passé,
Cherchait un nid brûlant, pour y blottir son aile!

L'envie lui vint soudain, d'écrire un fier sonnet...
Erotique et léger, sur un tendre carnet
Décoré, d•un soleil, pour l'offrir... à la Dame.

Dès le premier quatrain, elle s'amuserait,
Le second, le plus fou, troublerait fort son âme;
Entre les deux tercets... l'amour... les unirait.

<< Précédent  Suivant >>


Anna Livebardon Homepage