<< Précédent  Suivant >>

LE DESTIN D'UN RUISSEAU

par
Anna Livebardon
Tiré de son livre De Toute Les Nuits
© 1987 Anna Livebardon

 


Toi, le naissant ruisseau
Qui doucement serpente,
Regardant le roseau
Et le talus en pente,

Voudrais-tu, t'en aller,
Jusques au bout du monde
Comme un pinson ailé
Qui s'abreuve à ton onde,

Et part, t'abandonnant,
Lorsque sortent des larmes
De l'herbe environnant
Le lointain bois de charmes?

Désires-tu mêler
Ton eau limpide et claire,
Au courant dentelé
D'une immense rivière?

Sais-tu que dans le creux
D'un vallon, dans la plaine,
Un lac, t'attend, peureux.
Pour toi c'est une aubaine!

Tu verras le matin
Des barques nonchalantes
Et la nuit, un lutin
Dansera, si tu chantes!

<< Précédent  Suivant >>


Anna Livebardon Homepage