<< Précédent  Suivant >>

LA MORT DES POETES

par
Anna Livebardon
Tiré de son livre De Tous Les Jours
© 1980 Anna Livebardon

 


Ils ne meurent pas les poètes,
Ils ont trop de choses à chanter
Et leur vie serait bien trop brève,
Il faut du temps pour raconter,
Ils font semblant, ne sont pas bêtes,
Ils font semblant de s'en aller.
Mais autour de nous, sur la grève,
Ils sont toujours là pour rimer.
Ils nous disent, vois le ciel sombre
C'est ce ciel qui m'a fait rêver,
Vois les bateaux, vois les colombes,
Vois le petit phare gelé,
Vois le soleil, la mer immense.
Les tableaux de Saint-Paul-de-Vence.
S'ils étaient morts tous les poètes
Ces merveilles qui les verrait ?

<< Précédent  Suivant >>


Anna Livebardon Homepage