<< Précédent  Suivant >>

RENDS-MOI MES FLEURS

par
Anna Livebardon
Tiré de son livre De Tous Les Jours
© 1980 Anna Livebardon

 


C'était devenu habitude, amusement,
Manie, façon de jouer,
Les petits levaient tous ensemble
Leur petit doigt, en l'air dressé.
Mademoiselle, s'il vous plaÎt.
Ayant compris leur imposture,
J'ai dit, faisant la grosse voix,
Il est midi, vous n'aurez plus
Plus de permission pour cela.
A deux heures, à la reprise
Lucien serrait, entre ses bras,
Un petit bouquet de verdure
Et quelques fleurs, par ci, par là.
Pour toi le bouquet, demoiselle ;
Si je lève mon petit doigt
Tu me laisseras sortir quand même
Demoiselle, dit, tu voudras ?
Nous avons joué plus d'une heure
Et tout-à-coup Lucien a dit:
« Mademoiselle, j'ai envie,
Je peux sortir, c'est permis ? »
Je répondis, haussant le ton :
« Je croyais bien avoir dit non ».
Alors Lucien a joué aussi
Avec les garçons et les filles
De la maternelle, comme lui
Et où je suis institutrice.
A quatre heures, avant la sortie,
De sa petite main agile,
Il a repris, sur mon pupitre,
Le petit bouquet de verdure :
Deux marguerites et trois soucis.
Je le regardais, assez triste ;
Il paraissait très étonné.
Puisque tu ne veux pas qu'on triche
Je te le reprends mon bouquet.

Ecole maternelle de Labéraudie.

<< Précédent  Suivant >>


Anna Livebardon Homepage