<< Précédent  Suivant >>

L'ALHAMBRA

par
Anna Livebardon
Tiré de son livre De Tous Les Jours
© 1980 Anna Livebardon

 


Je m'étais cachée en Espagne
Dans les jardins de l 'Alhambra
Parmi les jets d'eau, les cascades,
Et les fleurs et les magnolias
Et le jasmin qui bien entête
Et qui nous apporte l'oubli.
Nous nous étions, c'était trop bête,
Disputés pour une folie.
Je me suis cachée, sans rien dire
Au milieu du jardin joli,
Et tout en jouant à la cachette,
Bientôt je me suis endormie
Dans les myrtes et les myosotis.
Il m'a retrouvée, c'était chouette,
Les mimosas étaient fleuris ;
Il me serrait et près des larmes il disait :
Petite sotte, qu'est-ce qui t'a pris,
Une heure, une heure de délire,
A devenir fou, je te dis.
Tu joues encore à la cachette
Ma petite femme chérie ?
J'ai suivi la petite bête,
Une grenouille mon chéri ;
Tu peux me croire, c'est trop bête,
Elle s'est avec moi endormie.

<< Précédent  Suivant >>


Anna Livebardon Homepage