<< Précédent  Suivant >>

JEUNESSE

par
Anna Livebardon
Tiré de son livre De Tous Les Jours
© 1980 Anna Livebardon

 


Si je t'écris ce doux poème,
JEUNESSE, tu ne le sais pas
Mais moi, follement je t'aime,
Et j'ai des larmes dans la voix,
Quand je récite mon poème
Et que JEUNESSE n'est plus là.
Alors, je lis à haute voix
Le plus beau de tous mes poèmes,
Le poème est écrit pour toi,
Pour toi, qui court la prétantaine.
Il est très court, il dit ma foi,
Je t'aime, et toi tu me délaisses,
Quand je te vois, cela arrive quelquefois
Je ne te dis pas que je t'aime
Mais j'ai des larmes dans la voix.
Je dis seulement : bonjour JEUNESSE
Ça va bien. Oui, bien ça se voit,
Alors tant pis, tant pis pour moi.
JEUNESSE passe. Tu t'en vas.

<< Précédent  Suivant >>


Anna Livebardon Homepage