<< Précédent  Suivant >>

JE PLEURE SUR TOI

par
Anna Livebardon
Tiré de son livre De Tous Les Jours
© 1980 Anna Livebardon

 


Aujourd'hui, je pleure sur toi,
Sur toi, amour de ma jeunesse.
Parce que ce soir, il était là,
Ce jeune fou, riant sans cesse.
Et je me demande parfois,
Si toi tu me pardonneras,
Cet adolescent, oui je l'aime,
J'aime son rire, ses éclats,
Alors que toi, tu dors là-bas
Près d'une église, dans le soir blême.
Pardonne-moi, pardonne-moi,
Je ne l'aime pas comme toi.
Je l'aime comme un petit chat,
Comme un tableau, une caresse,
Comme le soleil qui s'en va,
Je l'aime comme la jeunesse.
Comme l'enfant que je n'ai pas
Et qui serait un peu de toi ..
Je l'aime comme un opéra,
Comme un air fou, comme la grève,
Où nous allions rêver parfois,
A Mykonos, près des sirènes.
Je n'ai plus rien, n'avais que toi.
Je t'avais donné ma jeunesse,
Tu l'as emportée avec toi,
Dans ton caveau de marbre froid.
Alors amour, pardonne-moi.
Il aurait fallu qu'avec toi,
J'aille dormir entre tes bras.
Mais il faut vivre. Je restais là,
A me demander, oui pourquoi ?
Et à quoi je sers ici-bas,
Puisque tu es parti sans moi.
Je lui parle souvent de toi,
Je t'enjolive, dans mes rêves,
Et je sais qu'il t'aime déjà.
Alors, nous serons deux crois-moi
A te faire revivre ici-bas.
Toi, mon amour unique, toi.

<< Précédent  Suivant >>


Anna Livebardon Homepage