<< Précédent  Suivant >>

LA GALIOTE

par
Anna Livebardon
Tiré de son livre De Tous Les Jours
© 1980 Anna Livebardon

 


Les jolis lauriers sont fanés.
Les jolis, jolis lauriers-roses
Que le voisin avait planté
Devant sa maison toute rose :
Il a dit à son jardinier
Celui qui cultive ses roses
Que leur est-il donc arrivé ?
A mes trois jolis lauriers-roses ?
C'est le gros camion du boucher
Oui livre de la viande rose
Au voisin, le « super-marché »
Et qui envoie sur les lauriers
Ce qui reste, vilaine chose
De l'essence qu'il fait brûler
Tout à côté, de vos lauriers
En déchargeant pour le quartier
Pendant des heures, moutons entiers
Et qu'il ne cesse de tourner
Son moteur qui tue toute chose.

Place Charles de Gaulle - Cahors,
Printemps 1980.

<< Précédent  Suivant >>


Anna Livebardon Homepage