<< Précédent  Suivant >>

LE MAJOU

par
Anna Livebardon
Tiré de son livre De Tous Les Jours
© 1980 Anna Livebardon

 


Ils étaient nés, pour se comprendre,
Marie-Jeanne et Jean, son mari.
Ils aiment décorer ensemble,
Et leurs maisons sont bien jolies !
A GOURDON, où la vie les fixe,
Ils ont ouvert la galerie,
Où vont exposer des artistes,
Les artistes sont leurs amis.
Rue du MAJOU, les poutres existent
Et les pierres ocrées du pays,
Font ressortir les tons très tristes,
Où très gais des tableaux jolis.
Cette pierre ocre qui tant chante,
Je crois qu'elle les embellit.
Et, en sortant, on se demande,
J'aurais du demander le prix
D'une de ces pierres qui chantent.
Mais, Marie-Jeanne, et son mari,
Ne vendent rien. Si vous voulez
Une pierre ocre, si jolie,
Ils vous la donneront, je pense,
Pour rien, pour vous faire un plaisir.
Avec cette pierre touchante,
Vous vous construirez un château,
le château du MAJOU, en France,
Sur la colline, tout là-haut.

Gourdon (Lot),
mai 1980.

<< Précédent  Suivant >>


Anna Livebardon Homepage