<< Précédent  Suivant >>

LA CHAPELLE PERDUE

par
Anna Livebardon
Tiré de son livre De Tous Les Jours
© 1980 Anna Livebardon

 


Au cimetière de Lasbouygues,
On a trouvé, presque enterrée,
Une chapelle, très antique.
On y venait pour déposer
Les pauvres morts du voisinage
Dès qu'ils venaient de trépasser,
Avec deux cierges pour bagage.

A côté de cette chapelle,
Il fallait bien sûr se chauffer,
Une petite grangette,
Avec sa pauvre cheminée,
Recevait, au mois de décembre,
Les amis du cher décédé.
On faisait du feu, sous la cendre,
On y réchauffait le café.
On parlait bas, c'était étrange,
Les enfants courraient dans les jambes,
Et les morts étaient bien gardés.

Lasbouygues (Lot).

<< Précédent  Suivant >>


Anna Livebardon Homepage