<< Précédent  Suivant >>

PATISSERIES

par
Anna Livebardon
Tiré de son livre De Tous Les Jours
© 1980 Anna Livebardon

 


J'aime bien souvent regarder,
Lorsqu'elles attendent, en vitrine,
Les tartes, en pâte feuilletée.
Des rubis follement scintillent
Sur les cakes, tout à côté.
Les pâtissiers ont fait tourner
Leurs doigts, blanchis pair la farine,
Dans le beurre ou la margarine,
Roulant des gâteaux en faucille
D'un croissant de lune inspiré.
La guimauve pleure tout bas,
Les cloches lui sonnent le glas.
Les glaces se font la grimace,
Celle qui est au chocolat,
Est dévorée par la limace.
Un tout petit escargot, rond,
Sort, très brave de sa coquille,
Il peut croquer, et c'est tout bon,
Des poissons dorés, des anguilles,
Les oeufs sont bleus, et les marrons
Se font glacer, près des pralines.
Dans de gros bocaux, des bonbons
Dansent, à deux, la séguedille.
Les brioches font des façons
Et le soir se caramélise.
Dans son palais, « dame Tartine »,
Entasse des chocolatines,
Et les biscuits restent très dignes,
Devant les petits fours glacés
Qui défilent, au pas cadencé.

<< Précédent  Suivant >>


Anna Livebardon Homepage